Agathe Boucher 1948 – 2021


C’est avec beaucoup de tristesse que nous vous faisons part du décès de madame Agathe Boucher, survenu à Québec le 5 juin 2021, à l’âge de 72 ans. Elle était la fille de feu Françoise Boudreault et de feu Jacques Boucher. Elle habitait à Québec. 

Selon ses dernières volontés, il n’y aura pas de cérémonie.

Elle laisse dans le deuil son fils Martin (Nathalie Forcier); son petit-fils François Richard (Jessica Simard); son arrière-petit-fils : William Richard; ses frères et sœurs : Francine (feu Ghislain Girard), Michel, Claude (Yolande Paré), feu Jacinthe (feu Claude Lachance), Huguette (Marcelin Simard), Lucie (Raymond Touchette), feu Jean-François (Linda Morel) et Christine ainsi que sa cousine Marie Lachance (Yves Brousseau), ses enfants : Marianne (Éric Vatri), Simon (Natacha Jobin), Vincent (Catherine Gauthier) et Étienne (Émilie Hébert) et ses petits-enfants : Gabrielle, Émile, Laura, Édouard, Florence, Charles, Antoine et Louis.

La famille tient à adresser des remerciements particuliers à tout le personnel de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus pour les bons soins prodigués ainsi que leur remarquable dévouement.

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Société de recherche sur le cancer, 625 avenue du Président-Kennedy, bureau 402, Montréal (QC) H3A 3S5, téléphone : 1 866 343-2262.

https://www.societederecherchesurlecancer.ca/fr/s-impliquer/donner/donner

 

Pour renseignements :
Harmonia
Téléphone : 418 681-9797
Pour l’envoi de messages de sympathie personnalisés :
info@harmonia.ca
Ne pas oublier d’indiquer le nom de la personne décédée
et nous transmettrons votre message par courriel à la famille
dans les plus brefs délais

 


Messages de sympathie

Recevez mes sincères condoléances et l'expression de ma profonde sympathie.- Charlotte Boudreault

Recevez mes sincères condoléances et l'expression de ma profonde sympathie.- Manon Pepin

Nous partageons votre chagrin en ces moments difficiles.- Claude Boucher

Nous vous présentons nos plus sincères condoléances et prenons part à votre douleur.- Lucie Boucher