Christian Hogue 1975 – 2021


C’est avec tristesse que nous annonçons le décès subit de monsieur Christian Hogue, à son domicile,survenu à Québec le 19 janvier 2021. Il était le fils de madame Michelle Deschênes et de monsieur Jean Hogue.  Natif de l’Ange-Gardien, il a vécu par la suite à Québec.

Sa famille se réunira pour lui rendre hommage en toute intimité
lorsque la situation le permettra.

Outre ses parents, Michelle (Gérard Ouellet) et Jean, il laisse dans le deuil son fils Christopher; la mère de son fils Line Johnson; son frère Martin Hogue (Nathalie Dubuc); ses neveux et nièces : Justin, Simon, Noémie et Daphné ainsi que ses oncles et tantes, ses cousins et cousines et ses ami(e)s.

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à l’organisme Opération Enfant Soleil, 450 avenue Saint-Jean-Baptiste, Québec (QC) G2E 6H5, téléphone : (418) 683-2323.

https://www.jedonneenligne.org/operationenfantsoleil/?hide_frmlist=1

 

Pour renseignements :
Harmonia
Téléphone : 418 681-9797

Pour l’envoi de messages de sympathie personnalisés :
info@harmonia.ca
Ne pas oublier d’indiquer le nom de la personne décédée
et nous transmettrons votre message par courriel à la famille
dans les plus brefs délais


Messages de sympathie

Cette nouvelle nous a touchés au plus haut point. Nous sommes près de vous en pensée. Nous vous adressons toute notre affection.- Alred et Colette Poitras

Nous vous présentons nos plus sincères condoléances et prenons part à votre douleur.- Claude & Andree Lefrancois

Mes pensées sont avec vous en ces moments de tristesse.- Caroline Vézina

Recevez mes sincères condoléances et l'expression de ma profonde sympathie.- Céline c létourneau

Nous sommes de tout coeur avec vous dans cette douloureuse épreuve.- Denys et Francine

Puissent nos pensées profondes et sincères, vous apporter un certain apaisement.- Rachel Morin et Noël Giroux

Nous sommes de tout coeur avec vous dans cette douloureuse épreuve.- Valérie Giroux et Stéphane Morency

Mes pensées sont avec vous en ces moments de tristesse.- Karina Letourneau